Aimer la Parole de Dieu

La Bible dans ma main, c’est la preuve que Dieu m’aime.
L’étude biblique, c’est comme entrer dans les épousailles.

Ces déclarations viennent de Klaingar Ngarial, qui fait partie de l’équipe régionale de l’IFES en Afrique francophone. Quand j’ai entendu Klaingar employer ce langage d’amour pour parler de l’interaction avec les Ecritures, je voulais en savoir plus.

Pourquoi vois-tu la Bible comme la preuve de l’amour de Dieu pour toi?
Sans la Bible, ce serait impossible de connaître Dieu; et ne pas connaître Dieu, c’est le plus grand drame qu’il y ait. Le connaître, c’est le but de tout ce qui existe. Nous avons tout entre nos mains pour connaître Dieu. A n’importe quel moment, j’ai accès à cette parole.

Dans quel sens est-ce l’étude biblique est comme entrer dans un mariage ?
Dans les deux cas, c’est le fait d’être ensemble avec une autre personne. Cela nous forme. Pour s’épouser et pour étudier la Bible, il faut vouloir l’autre et accepter que l’autre ait une influence sur moi.
A mesure que nous lisons dans la Bile, nos pensées et nos sentiments sont de plus en plus conformés à la Parole de Dieu. Ce processus nous conduit à une communion plus profonde avec Dieu.

Qu’est-ce qui te motive à lire la Bible ?
Je veux vivre dans l’obéissance à Dieu. Ainsi, je ne permets pas que ma lecture biblique dépende de ce que j’ai envie de la faire ou pas. Et puis, je suis motivé par le désir de connaître Dieu, de découvrir davantage de lui. Je peux entrer en conversation avec le Créateur de tout ce qui existe ! Je peux lui parler et il me répond dans l’expérience de la méditation de sa Parole. L’Ecriture mène à des expériences relationnelles avec Dieu.

En lisant cette entrevue, quelles pensées vous viennent à l’esprit ? Qu’est-ce qui vous motive à lire la Bible ? De quelles images pourriez-vous vous servir pour décrire l’interaction avec les Ecritures ?

Au cours de mes voyages dans le monde de l’IFES, je rencontre de nombreux étudiants pour qui la lecture de la Bible est devenue un devoir pénible. Beaucoup ont entendu, tout au long de leur jeunesse, « En tant que bon chrétien tu dois lire ta Bible » —mais n’ont jamais compris, ni intériorisé, pourquoi cela est important.

Comment pouvons-nous aider les étudiants à saisir à quel point l’Ecriture est pour nous un don précieux ? Si nous voulons voir des étudiants passionnés pour la Parole de Dieu, il ne suffit pas de leur apprendre des méthodes d’étude biblique ! Nous devons trouver des moyens de faire grandir leur amour pour cette Parole.

Sabine Kalthoff

Qu’est-ce que l’Interaction avec les Écritures ?

Cette question en apparence simple mérite réflexion. Est-ce que l’Interaction avec les Écritures, ça veut dire lire ma Bible ?

L’IFES a commencé à employer le terme « Interaction avec les Écritures » (en anglais « Scripture Engagement ») dans la vision Pierres vivantes 2020. Cette terminologie me semble utile car elle nous invite à adopter une vision relationnelle et plus large de la place que nous donnons à la Bible dans notre vie.

_L’Interaction avec les Écritures implique d’étudier la Bible. Mais c’est plus que cela : c’est aussi aimer, vivre et partager la Parole de Dieu.

_L’interaction avec les Écritures implique de prendre spécifiquement du temps pour nous confronter à la Parole de Dieu, dans un endroit précis. Mais c’est plus que cela encore : l’Interaction avec les Écritures n’est pas seulement une activité. C’est un mode de vie.

_L’interaction avec les Écritures nous aide à progresser dans notre connaissance de Dieu et du monde. Mais c’est même plus que cela encore : c’est faire une rencontre transformatrice avec le Dieu vivant.

Au cœur de l’Interaction avec les Écritures, il y a une relation. L’Interaction avec les Écritures, c’est interagir avec le Dieu vivant, à travers sa Parole écrite. Les textes de la Bible ne sont pas seulement des objets d’étude ; ils sont une  chambre dans laquelle nous entrons pour rencontrer Jésus (voir Jean 5:39-40). Ainsi, la Parole de Dieu nous amène dans la présence de Dieu lui-même, nous invitant à le connaître et à lui faire confiance, à recevoir sa grâce,  à jouir de la relation avec Dieu , et à renouveler notre engagement vis-à-vis de lui.

L’Interaction avec les Écritures implique d’écouter Dieu et de lui répondre. Nous savons tant de choses, mais nous avons du mal à les incarner dans notre vie. Beaucoup d’entre nous ont une grosse tête, mais de petits pieds. Pourtant, notre réponse est essentielle. La Parole de Dieu ne nous a pas été donnée pour faire de nous des élèves brillants, mais des amoureux et des disciples de Jésus qui incarnent son Évangile dans un monde perdu et brisé.

L’Interaction avec les Écritures n’est donc pas effective tant qu’elle ne se traduit pas dans la vie quotidienne : dans nos paroles et actions (voir Matthieu 7:24-27). Cela ne se produira que si nous sommes disposés à obéir et capables d’interagir avec les Écritures de manière pertinente dans notre contexte. Interagir avec les Écritures, avec Dieu et avec le monde qui nous entoure, tout cela doit aller de pair.

Qui est l’acteur principal dans l’Interaction avec les Écritures ? Est-ce nous, qui ouvrons notre Bible et qui l’étudions ? Non. C’est Dieu. Lorsque nous nous mettons à explorer la Parole, nous comprenons assez vite qu’en réalité, nous sommes explorés par la Parole. Dieu se sert de sa Parole pour entrer en contact avec nous par l’intermédiaire de son Esprit Saint. Ainsi, nous nous présentons à lui l’esprit ouvert, prêts à écouter, à nous laisser transformer et à prendre notre place en tant que participants actifs dans l’histoire de Dieu au sein de ce monde.

La Bible mentionne plusieurs interactions possibles par rapport à la Parole de Dieu : louer, honorer, écouter, méditer, prendre à cœur, se souvenir, manger, étudier, comprendre, accepter, recevoir, faire confiance, agir, obéir, enseigner, chanter, proclamer… et bien plus encore. L’Interaction avec les Écritures, c’est tout cela à la fois. Cette vidéo (en anglais) se penche sur l’un de ces verbes : manger la Parole de Dieu.

Qu’est-ce que l’Interaction avec les Écritures ? Pourquoi ne pas prendre le temps de discuter de cette question avec vos groupes étudiants et vos équipiers ? Cela en vaut la peine !

Sabine Kalthoff

Pourquoi ? Pour quelles raisons ?

IFES est engagé envers les Ecritures en tant que Parole de Dieu pour nous. Nous voulons des étudiants qui lisent et étudient la Bible. Pourquoi ? Prenez un instant et réfléchissez aux raisons pour lesquelles vous lisez la Bible. Quelles sont vos attentes en la lisant ?

La lecture de la Bible n’est pas une fin en soi. Il ne s’agit pas de remplir un devoir chrétien pour se dire qu’on l’a rempli. Il ne s’agit pas non plus de récolter des informations et des faits (et de finir ennuyé par les passages bibliques que nous pensons déjà connaître).

Dans notre désir de renforcer l’interaction avec les Ecritures au sein de l’IFES, notre objectif ultime n’est pas de voir plus d’étudiants lire et étudier la Bible. Oui, nous voulons voir cela se passer mais pour un objectif bien plus grand. Dans la parole écrite de Dieu, les étudiants rencontrent Jésus-Christ, la Parole vivante et ils apprennent à le connaître et lui faire confiance. A travers la parole de Dieu, les étudiants croissent dans leur amour pour Dieu et pour les autres, ils reçoivent la grâce et l’espérance, ils apprennent à avoir un regard différent sur notre monde et sur eux-mêmes, ils sont mis au défi de mettre tous les aspects de leur vie sous la Seigneurie de Christ. L’interaction avec les Ecritures n’est pas une fin en elle-même. Son objectif ultime est une rencontre avec le Dieu vivant, rencontre qui transforme l’individu. Il s’agit de voir Dieu à travers sa parole qui nous façonne (individuellement et collectivement) à l’image de Christ.

La place de l’interaction avec les Ecritures dans la vision Pierres vivantes de l’IFES reflète bien ceci : il s’agit d’un des trois engagements principaux qui entourent et forment la base de chaque aspect de la vie de l’IFES. (Voir le document Pierres vivantes : http://www.ifesworld.org/about/vision). L’interaction avec les Ecritures n’est pas une priorité stratégique à côté des autres. Il ne s’agit pas d’un domaine de ministère qui peut être isolé des autres domaines. Il s’intègre à tout ce que nous faisons. Cela implique par exemple de parcourir les six priorités stratégiques de la vision Pierres vivantes en vous posant des questions comme celles-ci : Comment les Ecritures façonnent-elles notre compréhension, notre pratique et le contenu de notre évangélisation ? Quel est le rôle des Ecritures dans le renforcement du leadership et de la formation ? Comment pouvons-nous aider les étudiants à investir l’université et leur domaine d’études à travers le regard de la Bible ? Et ainsi de suite…

Pourquoi s’intéresser aux Ecritures ? En quoi l’interaction avec les Ecritures s’inscrit-il plus largement dans le ministère étudiant de l’IFES? Je vous encourage à mener une réflexion sur ces questions en examinant votre propre vie et ministère. L’un (des nombreux) passages bibliques à méditer en pensant à ce thème est celui de 2 Timothée 3 : 14-17.

Sabine Kalthoff